L'auto-soin en santé gynécologique

La démarche

Notre souhait est de permettre aux personnes qui le souhaitent de se réapproprier leur corps, les connaissances en santé gynécologique qu'iels jugent utile à leur autonomie et bien être global.

L'auto-soin est un acte politique amené par les groupes de self-help, qui prend en compte les violences systémiques qui entrent en jeu dans la santé gynécologique, et qui propose l'autonomie comme outil de résistance et de protection de soi. Cette démarche pose également l'idée que chaque personne possède un certain nombre de savoirs et de connaissances sur son corps et son fonctionnement.

Les consultations d'auto-gynécologie que nous proposons s'inspirent de la démarche et posture politique du self-help, mais il existe une différence entre ces 2 approches. En effet, une des puissances du self-help réside dans le fait de s'affranchir d'un système de santé dominant qui se définit comme expert de nos corps et nos choix, et de construire du savoir et du pouvoir par le collectif et la mise en commun de nos expériences, nos vécus, nos forces et nos difficultés. Pour cela aucun besoin de professionnel.le de santé et toutes les personnes qui le souhaitent peuvent s'organiser en groupe de self-help.

 

 

Par ailleurs, se réapproprier son corps c'est aussi augmenter sa liberté de choix lors d'une consultation avec un.e professionnel.le de santé. Cela peut contribuer à ce que la consultation devienne un partenariat, un espace où il est possible de prendre soin de soi avec le soutien d'une personne ressource et également experte de son domaine.

Dans tous les cas il est primordial pour nous de ne pas rentrer dans une "injonction à faire soi-même" ou dans un "faire soi-même c'est mieux, c'est bien", ou que cela devienne un objectif, une performance à atteindre. Notre démarche est de laisser la place à un véritable consentement, qui inclus un nombre infini de choix et de possibilités : laisser faire le/la professionnel.le de santé et parler d'autre chose, laisser faire le/la professionnel.le de santé et avoir toutes les explications au fur et à mesure de ce qui se passe, laisser faire le/la professionnel.le de santé et regarder en même temps dans un miroir, faire soi-même au début puis passer la main, laisser faire au début puis prendre la main, faire soi-même cette fois-ci, laisser la main la prochaine fois, etc, etc.

Le Self-help

Le Self-help est un mouvement féministe d'empowerment et d'auto-support qui propose une réappropriation de son corps et des savoirs en santé sexuelle et reproductive.

Le Self-help peut se traduire par "auto-soin" pour ce qui est de la réappropriation des savoirs et "auto-support" pour la dimension de soutien et de solidarité du groupe.

 

Il s'inscrit dans une approche globale qui prends en compte la sexualité, le consentement, les violences systémiques et individuelles, la ménopause, la puberté et autant de sujets à la fois politiques et individuels.

L'auto-soin en pratique

La réappropriation théorique des savoirs

 

La réappropriation théorique des savoirs en santé gynécologique peut être sur les thèmes de votre choix : compréhension du cycle menstruel, de la composition des sécrétions vaginales, de la prévention des mycoses ou vaginoses, de l'anatomie, de la physiologie sexuelle, etc.

Pour soutenir cette réappropriation, nous avons à disposition des mannequins 3D qui permettent de comprendre de façon plus concrète où sont les organes, comment ils s'influencent les uns les autres, où se place tel moyen de contraception, que se passe-t-il lors d'une pénétration vaginale, où est le clitoris, quelle forme a-t-il, etc.

 

Ces mannequins restent normés sur plein d'aspects et la réappropriation théorique part de votre réalité personnelle et prends en compte l'aspect unique et subjectif de chaque individu.

La réappropriation de son corps et des connaissances pratiques en auto-soin

La réappropriation de son corps et des connaissances pratiques en auto-soin gynécologique peuvent contribuer à un sentiment de sécurité, de puissance et de confiance en soi. Cette démarche peut-être aussi bouleversante et lourde de sens, et il possible de ne pas en avoir envie, d'en avoir peur, de ne pas se sentir prêt.e, d'essayer puis d'arrêter, de le faire une fois mais pas la suivante, etc.

Il est possible de faire soi-même quasiment tous les actes de suivi gynécologique de prévention : observer la vulve, mettre un spéculum, palper les ovaires et l'utérus, faire un frottis, palper les seins, retirer un DIU, etc.

Le temps est pris avant l'examen pour voir comment procéder pour chacun de ces actes, afin que vous puissiez choisir tranquillement ce que vous souhaitez faire, laisser faire ou faire ensemble. Cela peut également se décider au fur et à mesure, le dialogue et le respect des limites étant au coeur de la démarche.

Lou POLL & Çiçiek DOGAN

Sages-femmes libéral.e.s conventionné.e.s

Nouvelle adresse : 8 rue Garipuy 31500 Toulouse

Lou POLL

06 82 41 21 68

n° RPPS : 10 100 79 22 16

Çiçek DOGAN

06 35 24 66 79

n° RPPS : 10 100 49 45 32

Paiements acceptés : chèques ou espèces

 

Consultations sur rendez-vous

Du lundi au samedi - Horaires variables

Prise de rdv sur doctolib : Lou POLL ou Çiçek DOGAN

Suivi gynécologique & IVG médicamenteuse